Les 5 films les plus inoubliables de tous les temps

 

1- Forrest Gump

Image1

Forrest Gump de Robert Zemeckis, réalisateur de la trilogie Retour vers le futur, signe ici son meilleur film. Puissant, touchant, émouvant, aucun adjectif pourrait décrire ce film. Suivre les émotions à travers les joies et les peines de ce dernier, ce film à marqué de nombreux cinéphiles à travers ce film. On se reconnait à travers lui et au plus profond de nous même, nous sommes passés par toutes les étapes qui caractérisent nos vies, telels que l'amour, ou la mort d'un proche. Ce film se distingue des autres avec les messages qu'il fait passer.

Les acteurs, surtout Tom Hanks sont géniaux et jouent leurs rôles à la perfection. La réalisation est très belle, à quelque chose de vraiment poétique et s'accorde bien avec les musiques.

Zemeckis à vraiment eu bon sur toute la ligne et à mérité qu'on lui décerne l'oscar du meilleur réalisateur. Ce film est un chef d’œuvre et restera, pour moi, l'un des meilleurs films jamais réalisés à ce jour. Un hymne à la vie.

La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.

 

 

2- La ligne verte

image 2 Encore un film de Tom Hanks, La quasi totalité de l'histoire se passe à huis clos, dans un centre pénitencier, pourtant à aucun moment on ne s'ennuie. On est capable de passer d'une scène drôle à une scène triste puis à une autre vraiment étonnante en peu de temps. C'est l'un des films les plus touchant et les plus émouvants que j'ai vu. La musique accompagne très bien le film en fonction de l'ambiance qu'il dégage. Un bijoux cinématographique qui laisse une grande place aux sentiments.

Magnifique, impressionant, émouvant, à voir au plus vite !

 

 

3- Coco

image 3Coco, que dire du nouveau chef d'oeuvre de Disney-Pixar ? En un mot : sublime !  Visuellement magnifique, toutes ces couleurs qui donnent une touche gaie au film, qui est en somme toute assez triste.  Decouvrir de nouvelles traditions, une nouvelle culture venant de contrées lointaines. Une sorte de veillée funéraire organisée par tout un peuple, un monde des morts si chatoyant mais toujours un peu inquiétant avec ces squelettes qui se promenent le plus normalement du monde, comme si ils faisaiety partis des vivants, quelle imagination !

Une réussite totale et un succès critique et public amplement mérité. Quel bonheur de se laisser bercer par un film dont on à aucunes attentes et ressortir totalement conquis du cinéma. A voir et à revoir !

 

 

 

4- Le parrain  

image 5

Que dire devant un tel film, un scénario magnifique et des acteurs execptionnels, une bande son inoubliable et une mise en scène unique. Le Parrain montre des liens familiaux et amicaux qui construisent une véritable image de la fidélité et de la loyauté mais aussi de la dangerosité d'un groupe. On comprend très vite que ce qui compte pour lui avant tout, c'est sa famille, et qu'il serait près à faire n'importe pour éviter que celle-ci soit en danger. Le film montre aussi la dangerosité à être attiré par quelqu'un, avoir des sentiments.

Ce chef d'oeuvre prouve que même s'il n'y a pas mal de paroles, à aucun moment on ne s'ennuie et on au fur et à mesure du film, on finit par être acteur de celui-ci et de participer aux crimes organisés, aux guerres de gangs, aux réunions de familles. Cinéaste de la famille par excellence, Francis Ford Coppola livre avec Le Parrain une oeuvre titanesque qui n’a rien perdu de sa puissance. Oeuvre à la noirceur insondable, d’une richesse presque étourdissante, portée par un casting aussi ample qu’éblouissant. Le Parrain mérite encore aujourd’hui des lectures et réflexions, celles qui accompagnent heureusement ces quelques véritables chefs d’oeuvres du 7ème art.

 

 

5- 12 hommes en colère

image 4

Un huit-clos avec 12 jurés qui débattent sur une affaire dont on ne connait l'histoire. Un film riche en rebondissement qui démontre l'absurdité de la peine de mort, les failles du système judiciaire américain et l'interprétation différentes des hommes face à la justice.

Reginald Rose a eu l'idée d’inventer une cause et d’ignorer la règle en nous faisant spectateurs des délibérations. Que ce soit à la scène ou à l’écran son œuvre a le succès presqu’assuré tellement la structure dramatique et l’élaboration des personnages sont efficaces.

 Juste le fait qu’un individu réussisse à convaincre un à un les onze autres autour de la table suscite l’intérêt pour le film. Le cordage du scénario est bien visible mais le tout est habilement ficelé et rendu.

Le huis clos est bien filmé et la mise en scène fait en sorte de conserver la théâtralité initiale de l’œuvre. Au final, chaque artisan associé au film peut en partie être reconnu coupable de son immense succès.

La cour est levée.